POUR QUE VIVENT NOS LANGUES! LE FORUM

Dans le cadre de la mobilisation du 30 novembre, les acteurs des territoires, les élus, les associations, se retrouvent à 14h pour un forum à l’espace CEDIAS (5 Rue las Cases, 75007 Paris).

 

Nous discuterons de l’évolution des projets gouvernementaux en matière d‘enseignement des langues régionales et l’examen des possibilités offertes notamment par l’Union européenne pour y remédier.

 

Ce forum sera l’occasion de partager sur les situations régionales et les conséquences locales à petites et grandes échelles des différents projets gouvernementaux. À cette occasion seront rassemblés des acteurs des territoires concernés : Alsace-Moselle, Bretagne, Pays Catalan, Corse, Flandre, Occitanie, Pays Basque, Savoie et aire du franco-provençal.

 

Rendez-vous à 14h à l’Espace Cedias

Espace CEDIAS

05 rue Las Cases - 75007 Paris

30 novembre 2019


François ALFONSI, député européen, auteur du Rapport sur les langues menacées de disparition et la diversité linguistique au sein de l'Union Européenne.


Paul MOLAC, député du Morbihan, Président du groupe d'études "Langues et Cultures Régionales" à l'Assemblée Nationale.



APPEL "POUR QUE VIVENT NOS LANGUES"

Nos langues, ce sont l’occitan-langue d’oc, le basque, le breton, le catalan, le corse, le flamand occidental, l'allemand standard et dialectal alsacien et mosellan, le savoyard (arpitan-francoprovençal), les langues d'Oïl, les créoles et les langues autochtones des territoires des Outre-Mer. Toutes résistent en France pour ne pas disparaître car elles figurent toutes à l’inventaire des « langues menacées de disparition » établi par l’Unesco. Malgré l’élan mondial pour que biodiversité naturelle et biodiversité culturelle soient enfin considérées et préservées, malgré les textes internationaux qui régissent les droits de l’Homme et les droits des peuples, l’État français, en dépit de multiples condamnations par l’ONU, continue son œuvre de destruction du patrimoine immatériel millénaire que sont nos langues et nos cultures.